LE SYNDROME DE RETT

> This page in englishRettCdkl5Foxg1_gb.html
ACCUEILAccueil_fr.html
RETTRett1_fr.html
EPILEPSIESEpilepsies1_fr.html
CONTACTContact_fr.html
EQUIPEEquipe1_fr.html
NEWSNews1_fr.html
LIENSLiens_fr.html
 

CDKL5

Le gène CDKL5 (aussi appelé STK9) est localisé sur le chromosome X. En 2003, un groupe de chercheurs identifie deux patientes atteintes par le syndrome de West et chez lesquelles le gène CDKL5 est interrompu par une anomalie chromosomique (Kalscheuer et al. 2003). Le syndrome de West associe déficience intellectuelle et épilepsie précoce. CDKL5 est donc devenu le second gène responsable du syndrome de West après le gène ARX, qui était déjà connu comme une cause de syndrome de West. L'année suivante, en 2004, deux études publiées simultanément vont identifier des mutations dans le gène CDKL5 chez des enfants qui avaient un tableau clinique ayant des points communs avec le syndrome de Rett (Tao et al. 2004; Weaving et al. 2004). C'est en 2005 qu'un groupe italien va rapporter que les mutations dans le gène CDKL5 sont responsable de la forme atypique du syndrome de Rett avec épilepsie précoce (Scala et al. 2005). Cette étude va être suivie de plusieurs autres, cependant, le tableau clinique des enfants porteurs d'une mutation dans CDKL5 n'est que partiellement chevauchant avec le syndrome de Rett (Bahi-Buisson et al. 2008). La période néonatale "libre" est généralement absente ainsi que le regard intense des patientes RTT.


La protéine CDKL5 est une kinase. Il semblerait qu'elle soit capable de phosphoryler la protéine MECP2, au moins in vitro (Mari et al. 2005), mais ces résultats restent à confirmer in vivo. Un rôle dans la machinerie d'épissage a également été décrit (Ricciardi et al. 2009). Plus récemment, CDKL5 a été identifié comme une protéine importante dans la morphologie neuronale (Chen et al. 2010).


Certains auteurs remettent en question la classification des patients mutés pour CDKL5 dans la catégorie «syndrome de Rett» et pensent que ces enfants sont atteints d’une maladie différente (Fehr et al. 2013).


Il existe deux associations de familles CDKL5, en Italie (cliquer ici) ou aux Etats-Unis (cliquer ici).

FOXG1

Le gène FOXG1 a été identifié en 1994. Il s'agit d'un gène important pour le développement du cerveau et en particulier des premiers neurones différenciés du cortex cérébral (Hanashima et al. 2004; Manuel et al. 2010).


Avant d'être impliqué dans une forme variante du syndrome de Rett, des anomalies du gène FOXG1 avaient été décrites en 2005 chez des patients avec une déficience intellectuelle sévère, une malformation cérébrale et une microcéphalie (Shoichet et al. 2005). L'implication de FOXG1 dans une forme variante du syndrome de Rett a été décrite en 2008 (Ariani et al. 2008), chez des enfants atteintes par la forme congénitale du syndrome, après que le même groupe ait identifié une anomalie chromosomique impliquant le gène FOXG1 chez une patiente avec des signes cliniques similaires au syndrome de Rett (Papa et al. 2008).

On retiendra que les mutations dans les gènes CDKL5 ou FOXG1 sont une cause RARE de syndrome de Rett et que la clinique de ces patients est relativement différente de celle qui est observée dans le syndrome de Rett typique.